un ilot un quartier, asbl

ch. de Waterloo - rue Renier Chalon - rue Léon Jouret - rue J.-B. Colyns - square Charles Graux - rue Jules Lejeune - rue Washington - rue Hector Denis - rue de l’Abbaye - rue des Mélèzes

Demande de permis d'urbanisme

Une demande de permis d'urbanisme pour 98 logements, 523 m2 de commerces, 211 m2 de bureaux et 138 places de parking a été soumise par Besix RED s.a. à la Région de Bruxelles-Capitale et a été l'objet d'une première enquête publique en mars 2017.


La Commission de concertation a eu lieu le 19 avril 2017 et a émis un avis favorable sous conditions. Jugeant le projet contraire au principe du bon aménagement des lieux, le Collège de la Commune d’Ixelles a émis, quant à lui, un avis défavorable le 2 mai 2017.

La Région est seule compétente pour la décision finale sur la demande de permis. Celle-ci n’a pas encore officiellement statué sur cette demande. Elle a cependant laissé entendre aux promoteurs que ce projet devait être revu à la baisse, ce qui a conduit ceux-ci à soumettre un nouveau projet modifié.


Ce projet modifié vient d’être remis à l’enquête publique du 9 avril au 23 avril 2018 inclus et sera discuté en Commission de concertation le 9 mai 2018. Il est évidemment essentiel que les riverains introduisent des réclamations lors de cette nouvelle enquête publique et demandent à être entendus par la Commission de concertation. L’ASBL, Un ilot un quartier pourra vous aider dans ces démarches, qui sont assez faciles en réalité, mais indispensables.


Ce projet est prévu sur le site de l'ancien Delhaize-Molière, dans l'ilot entouré par la Chaussée de Waterloo, la rue Renier Chalon, la rue Léon Jouret, la rue Jean-Baptiste Colyns et la place Charles Graux. 

chaussee de waterloo 567

Tout ce quartier est en zone ZICHEE (zone d'intérêt culturel, historique, esthétique ou d’embellissement) et est caractérisé par ses immeubles modernistes, Art deco, et Belle-époque. Les façades de l’ancien Delhaize sont inscrites à titre transitoire à l’inventaire du patrimoine. Tout le bâtiment de l’ancien Delhaize qui était à l’origine une patinoire à roulettes appelée le Royal Rinking d’Ixelles est quant à lui inscrit à l’inventaire du patrimoine industriel de la Région. C’est d’ailleurs autour de cette patinoire construite entre 1907 et 1910 que se sont structurées toutes les habitations de l’ilôt.


Il n’y a pas de plan particulier d’aménagement du sol (PPAS) pour l’ilot.


Le site du projet se trouve à 50 mètres de la plaine de jeux Renier Chalon, de l'école maternelle et de la crèche Le Berceau de la rue Renier Chalon.

Commission de concertation -6 juin

Depuis le 9 mai, beaucoup de choses se sont passées ! Suite aux nombreuses interventions de Un ilot un quartier, la Commission de concertation a demandé l’avis de la Commission Royale des Monuments et des Sites (CRMS). Celle-ci devait remettre son avis le 30 mai dernier. La Réunion de la Commission de concertation a été reportée au 6 juin,  quand la Commission de concertation a remis un avis défavorable au projet immobilier de Besix RED (la Région s'est abstenue). Le même jour le Collège de la commune d’Ixelles a demandé le classement de l’ancien Royal Rinking. 
La balle est à présent dans le camp de la Région de Bruxelles-Capitale, tant pour la demande de classement, que pour la demande de permis d’urbanisme.

Conférence-débat - le 16 mai à 19h

Nous vous invitons à nous rejoindre le mercredi 16 mai à 19 heures, dans l’auditoire de l’ERG, 87 rue du Page à 1050 Ixelles. L’entrée est libre et ouverte à tous. La conférence sera suivie d’un débat que nous espérons animé et enthousiaste. Un drink clôturera l’événement. https://www.facebook.com/events/1892474250771889/

Une découverte remarquable : les origines du bâtiment de l’ancien Delhaize-Molière, 567 chaussée de Waterloo à Ixelles, qui fait partie de l’histoire architecturale, patrimoniale et sociale de Bruxelles à la Belle Epoque !

Pierre Anagnostopoulos, historien d'art et archéologue, vous en fera un récit détaillé, captivant et surprenant.

En explorant le passé de ce bâtiment, nous ne pouvons que nous questionner sur son avenir…Or cet édifice est aujourd’hui voué à la démolition.

Ce serait une perte pour l’histoire du quartier et celle de Bruxelles, qui verrait disparaître un bâtiment emblématique de plus. Alors qu’avec un peu d’imagination, on pourrait faire renaître un pôle culturel et économique dans l’intérêt de toute une communauté. Un exemple de reconversion réussie se trouve à quelques centaines de mètres, à la Patinoire Royale de Saint Gilles. Jean Paul Hermant, l’architecte qui a mené ce projet, vous parlera du potentiel que recèle cet autre édifice Belle Epoque, chaussée de Waterloo.

NON au projet démesuré !

Les riverains et les citoyens concernés ne s’opposent pas a priori à la construction de nouveaux logements sur le terrain en question, car c'est une juste préoccupation à Ixelles et en Région de Bruxelles-Capitale.

Par contre, le projet immobilier proposé par Besix RED s.a., même après les retouches qu’il a subi en 2018 à la demande de la Région est, et reste, démesuré : 82 logements et 2 sous-sols de 138 places de parking. Il est toujours inadmissible par rapport au tissu urbain actuel parce que sa densité est totalement excessive. C’est quasiment tout un nouveau quartier, littéralement une boîte à sardines, que les promoteurs veulent encastrer, coûte que coûte, en intérieur d’ilot dans ce quartier déjà fortement urbanisé. 

En effet, Besix RED veut ériger en intérieur d’ilot une double barre d’immeubles, traversée par une voirie privée, et grillagée. Et pour achever d’enfermer cet espace clos, il est encore prévu d’ériger deux blocs d’appartements en Rez+5 Chaussée de Waterloo et en Rez+3 rue Léon Jouret ! Des gabarits gigantesques dérogeants aux prescriptions urbanistiques applicables!


Aucun espace vert, ni équipement collectif n’est prévu pour ce « nouveau lotissement » à l’intérieur de notre ilot. Et, avec cette venelle privée et grillagée, c’est carrément une « gated community » que le promoteur veut créer en intérieur d’ilot.


Du logement à Ixelles, oui. Mais du logement de qualité, pour tous et dans le respect de tous ! Pas de double barres d’immeubles en intérieur d’ilot. 


La vision durable de ce projet est inexistante, puisque la règlementation urbanistique, qui impose un minimum de terres perméables, n'est pas respectée, ou seulement à quelques dixièmes de pour-cent près avec le projet modifié.

 

En effet, beaucoup des jardinets prévus seront réalisés directement au-dessus de la dalle de béton du parking souterrain, avec une épaisseur de terre de seulement 60 centimètres. Il sera donc impossible de planter des arbres ou toute autre plante nécessitant un peu de profondeur pour se développer.  


De plus, ce parking souterrain sur deux niveaux de 138 emplacements, enfoui sous notre ilot, sera un véritable « aspirateur à voitures » et ne démontre aucune vision de mobilité durable. 

C'est donc bien au détriment du bien être de tout un quartier que ce projet tente de voir le jour!

De surcroît, les constructions envisagées sont particulièrement inesthétiques et constituent même un affront au bâti général du quartier et au style architectural des constructions aux alentours. Rappelons-le, tout ce quartier est situé en zone ZICHEE (zone d'intérêt culturel, historique, esthétique ou d’embellissement). Selon la règlementation régionale, être en ZICHEE signifie que la modification des gabarits ou de l'aspect des façades visibles depuis les espaces accessibles au public est soumise à des « conditions particulières résultant de la nécessité de sauvegarder ou de valoriser les qualités culturelles, historiques ou esthétiques de ces périmètres ou de promouvoir leur embellissement, y compris au travers de la qualité de l'architecture des constructions et des installations à ériger ».  Au vu de ce que les promoteurs proposent, on croit rêver! 

Soutenir la campagne

  • Contactez-nous pour rejoindre notre action ou pour être tenu au courant – nous avons besoin d’aide [email protected] 
  • Parlez du projet avec vos voisins et vos amis ; partagez ce site web avec eux
  • Introduisez une réclamation à la Commission de concertation au cours de la nouvelle enquête publique (avant minuit le 23 avril 2018 !);
  • Demandez dans votre réclamation d’être entendu par la Commission de concertation du 9 mai 2018.
  • Téléchargez une affiche à apposer à votre fenêtre (cliquez l'image ci-dessous)

  • Nous contacter

    Nous sommes des riverains et des citoyens concernés par ce projet. 


    Pour nous contacter :

    [email protected]


    Pour rester informé, envoyez-nous un email et nous vous ajouterons à notre liste de distribution !

    Nous sommes sur Facebook : @Unilotunquartier

    Suivez-nous sur Twitter : 

    @1ilot1quartier