un ilot un quartier, asbl

ch. de Waterloo - rue Renier Chalon - rue Léon Jouret - rue J.-B. Colyns - square Charles Graux - rue Jules Lejeune - rue Washington - rue Hector Denis - rue de l’Abbaye - rue des Mélèzes

Demande de permis d'urbanisme

Fin 2016, une demande de permis d'urbanisme pour 98 logements, 523 m2 de commerces, 211 m2 de bureaux et 138 places de parking a été soumise par Besix RED s.a. à la Région de Bruxelles-Capitale et a fait l'objet d'une première enquête publique en mars 2017.

Ce projet est prévu sur le site de l'ancien Delhaize-Molière, dans l'ilot entouré par la Chaussée de Waterloo, la rue Renier Chalon, la rue Léon Jouret, la rue Jean-Baptiste Colyns et la place Charles Graux. Tout le quartier est en zone ZICHEE (zone d'intérêt culturel, historique, esthétique ou d’embellissement) et est caractérisé par ses immeubles modernistes, Art Déco, et Belle Epoque. Les façades de l’ancien Delhaize sont inscrites à titre transitoire à l’inventaire du patrimoine.

Le site du projet se trouve à 50 mètres de la plaine de jeux Renier Chalon, de l'école maternelle et de la crèche Le Berceau de la rue Renier Chalon.

Les Commissions de concertation

La première Commission de concertation a eu lieu le 19 avril 2017 et a émis un avis favorable, sous conditions. 

Jugeant par contr le projet contraire au principe du « bon aménagement des lieux », le Collège de la Commune d’Ixelles a émis, quant à lui, un avis défavorable le 2 mai 2017.

Début 2018, exploitant une possibilité offert par le Code bruxellois de l’Aménagement du Territoire, le promoteur prit l’initiative de retirer son projet initial, et d’en soumettre un nouveau à la Région.

Ce deuxième projet a fait l’objet d’une nouvelle enquête publique au cours du mois d’avril 2018.

Une deuxième Commission de concertation a examiné ce nouveau projet en date du 9 mai 2018.

Cette deuxième Commission de concertation a rendu son avis en date du 6 juin 2018, par lequel elle a :

De son côté, le Collèges d’Ixelles a rendu, lui aussi, un deuxième avis défavorable au projet. 

chaussee de waterloo 567

Découvertes historiques

Entre temps, des recherches menées par l’historien d’art et archéologue de l’ULB, P. ANAGNOSTOPOULOS, ont mis en lumière la valeur patrimoniale et sociale de cet immeuble et sur la nécessité de le sauvegarder. L’historien d’art explique qu’Ixelles peut s’enorgueillir de posséder une des dernières traces, en tous cas la plus grande, de ces « Rinking » (ou piste de patinage à roulettes) qui étaient des lieux loisirs et de rassemblements très en vogue à l’époque, notamment en raisons des courses de patinage qui s’y déroulaient.

Le site de l’ancien Delhaize Molière est en effet un des derniers témoins de ce qui était un vrai phénomène social d’origine anglo-saxonne à la Belle Epoque. Ce lieu a également accueilli bien d’autres évènements, sportifs comme culturels : matches de box, exposition d’art, etc…

Les façades et la charpente métallique – toujours intacte – sont en effet celles d’une patinoire à roulettes emblématique de la Belle Epoque : le « Royal Rinking » inauguré en 1910. Ses recherches ont aussi permis d’établir que l’architecte n’était autre qu’Aimable Delune (1866-1923), auteur de remarquables réalisations éclectiques Art Nouveau à Forest, St Gilles, Uccle, mais surtout à Ixelles.

L'avis de la CRMS sur le projet Besix

Suite à la demande d’avis formulée par la Commission de concertation, les membres de la CRMS ont effectué une visite des lieux le 28 mai 2018. La Commission a rendu son un avis aux autorités régionales le 5 juin 2018 concernant le projet du promoteur. Il est sévère avec le projet (voir plus bas).

Mais s’agissant du site de l’ancien Rinking, l’avis de la CRMS a notamment relevé que les affectations successives du complexe de l’ancienne patinoire avaient lourdement transformé le bâtiment impactant ainsi le volume originel, mais a constaté que la charpente métallique et les colonnes d’origine sont toujours présentes, même si plusieurs piliers de celle-ci sont enrobés dans des parements de briques. La Commission a cependant jugé que la structure métallique « ne présent[ait] pas de caractère remarquable » et que la construction tardive de cette patinoire ne permettait pas de considérer qu’il s’agissait d’une charpente exceptionnelle du point de vue de l’histoire de l’architecture et de l’ingénierie.

Concernant le projet de Besix RED, la CRMS a toutefois indiqué que la structure métallique pourrait valablement prendre place dans une nouvelle composition architecturale et qu’elle n’était pas opposée à un projet de re-qualification important du site de l’ancien Rinking. Parlant de « remplissage d’intérieur d’ ilot », la CRMS a dit s’opposer au projet proposé par Besix RED du fait qu’un tel remplissage urbain « n’[était] pas dans la logique qualitative des intérieurs d’ilots bruxellois ». Elle a également jugé que le changement d’affectation envisagé au profit quasi exclusif de logements devait se traduire « par une libération du sol beaucoup plus importante et par une amélioration conséquente de l’intérieur de l’ilot ».

la CRMS a aussi regretté « le manque d’expressivité et d’articulation de la façade du projet chaussée de Waterloo », que c’était « une composition rigide, matérialisée principalement en briques avec peu d’expressivité ». Elle a recommandé de « redéfinir les éléments programmatiques et la composition du projet pour une insertion urbanistique moins invasive et mieux intégrée (crèche, jardin accessible au public, équipements autres avec participation/association du voisinage…?), ajoutant que c’était de la définition de cette programmation et d’une architecture de qualité que dépendra la bonne intégration du projet, tant au niveau de l’intérieur d’ilot que des séquences architecturales en façades, compte tenu de la qualité de l’environnement bâti qui avoisine le projet ».

Rappelons-le : tout le quartier est en zone ZICHEE (zone d'intérêt culturel, historique, esthétique ou d’embellissement) et est caractérisé par ses immeubles modernistes, Art Déco, et Belle Epoque.

La Commune d'Ixelles demande le classement du Royal Rinking

Sensible aux arguments de la Commission Royale des Monuments et Sites (CRMS), mais aussi à la demande insistante de l’ASBL Un ilot Un quartier, et de plusieurs conseillers communaux, la Commune d’Ixelles a officiellement demandé aux autorités régionales de procéder au classement du site du « Royal Rinking ». Cette demande a été introduite en juillet 2018. Ce demande de classement donnera lieu à un deuxième avis de la CRMS, portant cette fois-ci, non plus sur le projet du promoteur, mais sur l’intérêt patrimonial du site de l’ancien Rinking.

Attention cependant, le dépôt de cette demande de classement ne suspend toutefois pas la procédure de permis d’urbanisme, ce qui veut dire que que la Région pourrait délivrer le permis d’urbanisme à n’importe quel moment.

Fin 2018, nous attendons l’avis de la CRMS, qui devra conduire le gouvernement dans son entier à se prononcer sur la demande de classement.

NON au projet démesuré !

Les riverains et les citoyens concernés ne s’opposent pas a priori à la construction de nouveaux logements sur le site en question, car c'est une juste préoccupation à Ixelles et en Région de Bruxelles-Capitale.

Par contre, le projet immobilier proposé par Besix RED s.a., même après les retouches qu’il a subi en 2018 à la demande de la Région est, et reste, démesuré : 82 logements (74 appartements et 8 maisons) et 2 sous-sols de 138 places de parking. ce projet est toujours inadmissible par rapport au tissu urbain actuel parce que sa densité est totalement excessive. C’est tout un nouveau quartier, littéralement une boîte à sardines, que les promoteurs veulent encastrer coûte que coûte en intérieur d’ilot, dans ce quartier déjà fortement urbanisé. 

En effet, Besix RED veut (imbriquer ?) ériger en intérieur d’ilot une double barre d’immeubles, traversée par une voirie privée et grillagée. Et pour achever d’enfermer cet espace clos, ce projet veut encore ériger deux blocs d’appartements en « rez+5 » Chaussée de Waterloo et en « rez+4 » rue Léon Jouret. Des gabarits gigantesques dérogeants aux prescriptions urbanistiques applicables !

Aucun espace vert, ni équipement collectif n’est prévu pour ce « nouveau lotissement » à l’intérieur de notre ilot. Et avec cette venelle privée et grillagée, c’est carrément une « gated community » que le promoteur veut créer en intérieur d’ilot.

Du logement à Ixelles, oui, mais du logement de qualité pour tous et dans le respect de tous !

Et certainement pas de double barre d’immeubles en intérieur d’ilot. Saisie officiellement d’une demande d’avis sur le projet Besix RED s.a., la CRMS a clairement confirmé ce point de vue spécifique des riverains. Si son avis du 5 juin 2018 rappelle la nécessité de densifier le tissu urbain pour faire face à l’augmentation de la population bruxelloise, la CRMS a explicitement refusé de souscrire « au fait que cela soit rencontré par un tel remplissage d’intérieur d’ilot ».

La vision durable de ce projet est par ailleurs inexistante, puisque la règlementation urbanistique, qui impose un minimum de terres perméables, n'est pas respectée, ou seulement à quelques dixièmes de pour-cent près avec le projet modifié.

En effet, beaucoup des jardinets prévus seront réalisés directement au-dessus de la dalle de béton du parking souterrain, avec une épaisseur de terre de seulement 60 centimètres. Il sera donc impossible de planter des arbres ou toutes autres plantes nécessitant un peu de profondeur pour se développer.  

De plus, ce parking souterrain de 138 emplacements sur deux niveaux, enfoui sous notre ilot, sera un véritable « aspirateur à voitures » (qui ?) et ne démontre aucune vision de mobilité durable. (parler de la sécurité ?)

C'est donc bien au détriment du bien être de tout un quartier que ce projet tente de voir le jour !

De surcroît, les constructions envisagées sont particulièrement inesthétiques et constituent même un affront au bâti général du quartier et au style architectural des constructions aux alentours. Rappelons-le, tout ce quartier est situé en zone ZICHEE (zone d'intérêt culturel, historique, esthétique ou d’embellissement). Selon la règlementation régionale, être en ZICHEE signifie que la modification des gabarits ou de l'aspect des façades visibles depuis les espaces accessibles au public est soumise à des « conditions particulières résultant de la nécessité de sauvegarder ou de valoriser les qualités culturelles, historiques ou esthétiques de ces périmètres ou de promouvoir leur embellissement, y compris au travers de la qualité de l'architecture des constructions et des installations à ériger ». Au vu de ce que les promoteurs proposent, on croit rêver ! 

Depuis lors, la Commission Royale des Monuments et Sites est ici aussi venue donner raison aux riverains. Rappelons en effet que celle-ci qualifie le projet BESIX de « remplissage d’intérieur d’ilot », et juge qu’un tel remplissage urbain « n’est pas dans la logique qualitative des intérieurs d’ilot bruxellois ». La CRMS a également jugé que le changement d’affection envisagé pour le site devait se traduire notamment « par une amélioration conséquente de l’intérieur de l’ilot ». Rappelons encore que la CRMS a aussi regretté « le manque d’expressivité et d’articulation » des façades et a parlé de « composition rigide, matérialisée principalement en briques avec peu d’expressivité »

Ici aussi, la CRMS donne raison aux riverains. Elle qualifie le projet Besix RED s.a. de « remplissage d’intérieur d’ilot » qui « n’est pas dans la logique qualitative des intérieurs d’ilot bruxellois » et que le changement d’affection envisagé pour le site devait se traduire « par une amélioration conséquente de l’intérieur de l’ilot ». Rappelons encore que la CRMS a aussi regretté « le manque d’expressivité et d’articulation » des façades et a parlé de « composition rigide, matérialisée principalement en briques avec peu d’expressivité ».

A l’instar des riverains, la Commission Royale des Monuments et Sites recommande donc de « redéfinir les éléments programmatiques et la composition du projet pour une insertion urbanistique moins invasive et mieux intégrée (crèche, jardin accessible au public, équipements autres avec participation/association du voisinage…?), ajoutant que c’était de la définition de cette programmation et d’une architecture de qualité que dépendra la bonne intégration du projet, tant au niveau de l’intérieur d’ilot que des séquences architecturales en façades, compte tenu de la qualité de l’environnement bâti qui avoisine le projet »

Plus d'informations sur le projet proposé

Appel au Ministre Président Rudi Vervoort et aux membres du gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale à faire classer le Royal Rinking, ex Delhaize Molière, une ancienne patinoire à roulettes située au 567-569 Chaussée de Waterloo à Ixelles.

Soutenir la campagne

  • Contactez-nous pour rejoindre notre action ou pour être tenu au courant – nous avons besoin d’aide [email protected] 
  • Parlez du projet avec vos voisins et vos amis ; partagez ce site web avec eux
  • Nous contacter

    Nous sommes des riverains et des citoyens concernés par ce projet.


    • Pour nous contacter et pour rester informé, envoyez-nous un e-mail et nous vous ajouterons à notre liste de distribution : [email protected]
    • Téléchargez une affiche à apposer à votre fenêtre (cliquez sur l’image ci-dessous)

    Nous sommes sur Facebook : @Unilotunquartier

    Suivez-nous sur Twitter : 

    @1ilot1quartier

    Evénements

    Du Rinking au skate, un siècle de loisirs - Journées de patrimoine 2018

    Pour les Journées du Patrimoine 2018, l’ASBL Un ilot un quartier organisera le 15 et 16 septembre prochains une série d’animations autour du « Royal Rinking », anciennement « Delhaize Molière », une patinoire à roulettes de la Belle Epoque à Ixelles. Il y aura, d’une part, des visites guidées organisées par un historien d’art autour du « Royal Rinking » et sur le phénomène du « rinking » à travers le monde à la Belle Epoque (films, sons et documents inédits à l’appui).
    D’autre part, il y aura des initiations gratuites au skateboard pour les petits (à partir de 6 ans) et les plus grands par animateurs professionnels de l’ASBL Skateboarders ASBL.
    Les inscriptions se feront rue Léon Jouret, Ixelles, qui sera fermée à la circulation, ainsi que la rue Renier Chalon (le long de la plaine de jeux) durant les 2 jours.
    Le « Royal Rinking » proprement dit, où se déroule actuellement une grande exposition de « Street Art », se trouve entre le 567-569 Chaussée de Waterloo et la rue Léon Jouret.

    https://www.facebook.com/events/241845976513676/?active_tab=about

    Conférence - le 14 septembre 2018

    Conférence-débat - le 16 mai 2018